L’apiculture, une activité en plein essor

Apiculture

L’apiculture est une technique d’élevage spécifique aux abeilles en vue d’obtenir du miel. L’apiculteur contribue au maintien de la biodiversité végétale en assurant une gestion saine des populations d’abeilles domestiques, dont le développement dépend étroitement de la qualité de l’environnement. En effet, la cire d’abeille est une des matières premières utilisées dans plusieurs domaines: alimentation, cosmétique, nettoyage, etc. Ainsi, l’apiculture est nécessaire à l’homme, mais surtout à l’environnement

L’apiculture pour de l’or en liquide

L’apiculture ou élevage des abeilles, est depuis un certain temps, une industrie en constante croissance à travers le monde. En effet, elle permettrait à de nombreux professionnels d’avoir une source de revenu fiable, même pour ceux qui veulent encore percer dans le milieu. Cela s’explique par l’augmentation sans cesse de la demande de miel également appelé, « or liquide » au niveau international. Cette forte demande est enregistrée, car ce produit aux multiples vertus est sollicité dans plusieurs domaines : riches en calories, glucides et antioxydants, le miel est utilisé dans le monde de l’alimentaire, la cosmétique, etc. Ce grand besoin a aussi fait de ce produit une des denrées les plus contrefaites au monde. Rejetée dans de nombreux pays, tels qu’en Afrique, l’apiculture gagne aujourd’hui en popularité. Un apiculteur en Normandie, par exemple, se présente comme étant un spécialiste en élevage d’abeilles et propose des produits de qualité pour ceux qui veulent se lancer en France : vente d’essaims, Reines fécondées ou vierges, etc.

Il y a quelques années, la consommation du miel de l’Europe s’élevait à plus de 310.000 tonnes, soit plus de 25% de la consommation mondiale. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter et qui incite aussi bien les professionnels que les jeunes apiculteurs à se lancer dans ce métier. En bref, cette activité ne génère pas que des revenus, elle est aussi bénéfique à l’homme sur divers points.

Comment les abeilles aident les humains?

Selon le FAO, l’élevage des abeilles joue un rôle crucial dans la sécurité alimentaire. Comment est-ce possible ? En fait, plus de 75% des cultures vivrières pratiquées dans le monde dépendent de la pollinisation qui est considérée comme un mécanisme indispensable à la reproduction d’une grande majorité des plantes à fleurs de la planète. La pollinisation contribue au maintien de nombreux aliments comme les noix (café, amandes), les fruits (pommes, cerises, etc.) et légumes (courgettes, etc.). Ainsi, dans cette tâche ardue, les abeilles participent activement à l’augmentation de la production et à sa pérennisation.

L’apiculture est devenue, dans de nombreux pays, une activité encouragée par les gouvernements, même si ce n’est qu’à petite échelle : elle permet de renforcer les moyens d’existence dans la création des revenus et la réduction de la pauvreté. Bref, les abeilles sont les seuls insectes qui peuvent être élevés, et cet élevage est un investissement louable : des études réalisées ont montré qu’en moyenne une ruche donnait environ 25 kg de miel par an. Pour une meilleure production, on peut récolter jusqu’à 45 kg contre 10 kg pendant les saisons difficiles. Sachant que le prix du kg vendu par l’apiculteur varie en fonction de la source florale du miel (toute fleur, châtaigner, acacia, etc.).

Pour une gestion durable du territoire?

De nos jours, toutes les activités génératrices de revenus et contribuant à la préservation de la nature sont encouragées par la plupart des politiques agricoles. D’ailleurs, beaucoup de pays se lancent dans l’apiculture écoresponsable favorisant la sauvegarde de l’environnement. Le projet est dédié aux entités qui visent ces deux points importants : le développement de l’apiculture dans la garantie de la sécurité alimentaire et le maintien de la biodiversité végétale. Avec la grande pression qui s’exerce sur les ressources naturelles, et avec l’augmentation inévitable de la population, l’apiculture se présente comme étant une solution dans la diversification des revenus (surtout en milieu rural) et la stabilisation de l’agriculture (notamment le respect de la durée de la jachère). Le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté français par exemple, accorde la priorité à un plan de développement durable de l’apiculture. En effet, bien doté par la nature, la France possède de nombreux atouts pour être l’un des grands pays apicoles dans le monde.

Beaucoup d’actions sont inscrites dans le projet comme la baisse de la mortalité des abeilles, la gestion saine des populations d’abeilles tout en axant sur la lutte contre la détérioration de la qualité de l’environnement, l’encouragement de la création de miellerie même à petite échelle, le soutien des petits producteurs et l’appui de la consommation locale, etc. Les années à venir sont rassurantes pour les apiculteurs en Normandie, car la France est le pays le plus consommateur du miel dans l’UE!

Commander des contacteurs solénoïdes pour démarreur BOSCH de tracteur agricole
À quoi peut servir une citerne souple dans une ferme agricole ?