Qu’est-ce que l’agroécologie ?

L’agroécologie connaît une véritable popularité actuellement. C’est le résultat de recherche d’un nouveau modèle d’agriculture qui puisse remplacer le modèle agro-industriel. L’agroécologie prend en compte les différents enjeux environnementaux, économiques et sociaux dans son cadre de développement. Mais que signifie exactement l’agroécologie ? Réponses dans cet article.

L’agroécologie en tant que pratique pour garantir la sécurité alimentaire

L’agroécologie désigne l’ensemble des méthodes naturelles visant à garantir la sécurité alimentaire mondiale, la préservation de l’environnement et des ressources naturelles, le développement rural et l’autonomie des agriculteurs. L’agroécologie prend en compte le changement climatique et la biodiversité. Il minimise l’usage des ressources fossiles et des intrants (pesticides, engrais…). Pour ce faire, il est recommandé d’adopter diverses pratiques agroécologiques :

  • effectuer un reboisement massif des terres non cultivées, afin de régénérer le sol et avoir des sources de combustibles ;
  • aménager les terrains cultivés en micro barrages, diguettes ou digues filtrantes, de manière à lutter contre l’érosion ;
  • utiliser des fertilisants naturels tels que le compost et les engrais verts, pour garder un taux d’humus élevé ;
  • réaliser des rotations de cultures après chaque récolte, dans le but de maintenir la qualité du sol ;
  • faire des associations de cultures si possible, afin de réduire les intrants nécessaires ;
  • optimiser la consommation d’eau par un meilleur système d’irrigation.

L’application des techniques écologiques permettra aux cultures d’avoir une meilleure capacité de résistance face aux aléas climatiques : période de sécheresse, sols appauvris… C’est un enjeu de taille pour les pays en voie de développement, surtout en Afrique. La pratique de l’agroécologie est promue par plusieurs organismes, ONG et associations internationales. Elle amène le changement et le développement rural.

Définition de l’agroécologie, de la théorie à la pratique

En théorie, l’agroécologie est une discipline scientifique qui étudie le recours aux méthodes écologiques pour les appliquer dans les recherches sur l’agronomie. Le mot « agroécologie » apparaît dans les années 1980 pour décrire les pratiques agricoles des paysans d’Amérique latine, cherchant à trouver des alternatives à l’agriculture industrielle intensive. L’agroécologie adopte un système plus traditionnel, sans utilisation intensive de machines industrielles afin de préserver les ressources et qualités de la terre, mais aussi pour réduire les dépenses en intrants. Pour exploiter les terrains cultivables le plus efficacement possible, il est nécessaire d’adopter diverses techniques spécifiques. Par exemple, il faut savoir protéger durablement les cultures et lutter contre les organismes nuisibles. Quand ces techniques de gestion n’utilisent pas des produits chimiques, mais des procédés biologiques et écologiques, on appelle cela de l’agroécologie. De façon pratique, ce dernier peut donc se définir comme une application des techniques et sciences écologiques, à la gestion et la conception d’agrosystème durable. Le recours à l’agroécologie est indispensable pour avoir une production agricole suffisante, saine, respectant la nature et l’environnement.

L’agroécologie en tant que mouvement populaire contre l’agrobusiness

L’histoire et les origines de l’agroécologie depuis les années 80 montrent que c’est un mouvement rural mené par les paysans d’Amérique latine dans les années 80. Ces paysans voulaient retourner à un système traditionnel qui exclut l’exploitation des terres cultivables jusqu’à ces dernières ressources. En effet, c’étaient les années où l’agrobusiness régnait : on exploitait la terre au maximum pour avoir des productions agricoles sans cesse élevées. Finalement, le sol n’arrive plus à maintenir des conditions favorables à la croissance des cultures. Le niveau de matière organique dans le sol était devenu insuffisant. C’était aussi une lutte contre l’utilisation des produits chimiques dans l’agriculture, notamment dans la lutte contre les nuisibles. La raison est que l’utilisation des engrais chimiques, pesticides et herbicides de synthèse était courante. L’agroécologie se développe en parallèle avec l’agroforesterie, ce dernier visant à diversifier les productions et rééquilibrer les flux hydriques.http://www.infowebagriculture.fr

Acheter des engrais foliaires à base d’oligo éléments en ligne
Changez l’alimentation de vos animaux !