Gestion des déchets agricoles : comment réduire ses coûts ?

Publié le : 12 juin 20204 mins de lecture

L’humanité est devant un paradoxe, l’homme est capable d’aller sur la lune, d’envoyer des sondes spacieuses à des milliards de kilomètres. L’homme explore les fonds des océans, il arrive à domestiquer l’atome. Pourtant, malgré toutes ces grandes aptitudes, il n’est pas capable d’assurer correctement l’enlèvement et de traiter ses déchets. Il y a des solutions ?

Les déchets agricoles organiques : comment les traiter ?

On considère les cadavres d’animaux comme des déchets organiques. Les sociétés d’équarrissage sont responsables de la collecte des animaux qui excédent 40 kilogrammes. On recense différentes variétés de déchet organique : déchets de bois, légumes et fruits qu’on retire du marché, des rebuts de récoltes, etc. Une des mises en valeur des déchets agricoles organiques, c’est l’épandage. Il s’agit de déverser sur le terrain agricole les résidus de la récolte que ce soit en l’état ou sous forme de compost. La gestion des déchets agricoles, c’est suivre certaines règles. La conformité à la réglementation, la mise en place d’un système de tri, le réemploi des déchets sur votre exploitation, le dépistage des prestataires fiables. Il faut contacter en priorité la direction régionale d’Ademe. Suivre ces démarches est très utile pour améliorer la gestion de vos déchets agricoles.

Peut-on gérer les déchets agricoles ?

Les emballages vides, usées, les huiles usagées, qui ont enveloppé des produits médicaux, les produits qu’on ne peut plus utiliser, les bidons vides qui ont contenu des engrais foliaires. Tous ces déchets, il faut les confier à des installations qui ont l’agrément des pouvoirs publics. Il ne faut pas surtout les mélanger aux ordures ménagères, au risque d’exposer les personnes chargées de faire la collecte à des risques sanitaires. La gestion des déchets agricoles signifie aussi, transporter des déchets non-dangereux tels le plastique, les gravats, ou les pneus. On n’a l’autorisation que de transporter 50 kilogrammes seulement, mais 1 tonne si on utilise du matériel agricole pour les transports des déchets à risques infectieux, 15 kilogrammes si les déchets sont confiés à un prestataire de service spécialisé.

Comment fonctionne la gestion des déchets ?

La gestion des déchets agricoles réunit plusieurs activités : le commerce, la collecte, l’acheminement, le négoce, le traitement, le réemploi, l’enlèvement des déchets (qui viennent des activités humaines). La gestion des déchets agricoles a pour but d’éliminer leurs effets sur la santé humaine ainsi que sur l’environnement. Les manières de traiter les déchets ne sont pas les mêmes dans les pays riches que dans les pays en développement, dans une grande ville que dans une zone agraire, dans une négociation avec un particulier qu’avec un commerçant ou un industriel. En France, si les autorités locales sont responsables des déchets non-dangereux, c’est le détenteur du déchet organique qui est responsable de ses propres déchets c’est-à-dire que c’est a lui-même d’assurer sa gestion. C’est ce qu’on appelle responsabilité élargie du producteur.

Une croissance saine et équilibrée : l’importance des compléments alimentaires pour veaux
Manipulation de produits phytosanitaires. Comment vous protéger ?

Plan du site