Manipulation de produits phytosanitaires. Comment vous protéger ?

Publié le : 12 juin 20204 mins de lecture

Le traitement et la manutention de produits phytosanitaires ne sont pas un procédé anodin. Pour préserver votre santé, il est important de connaître les caractéristiques des produits manipulés et les moyens pour diminuer les risques d’exposition et de radiation. Les équipements de protection individuelle restent les moyens les plus sûrs pour éviter le contact physique avec un produit phytosanitaire. Ces équipements doivent assurer la meilleure protection tout en préservant la commodité de travail correct. Ils visent à protéger les parties du corps qui sont susceptibles d’être en contact avec les produits phytosanitaires. Découvrez les différentes protections pour la manipulation de ces produits.

Le système de protection des mains

Les mains sont les premières voies de contamination, soit par pénétration directe ou indirecte par contact avec les yeux ou la bouche. Même si elles ne constituent qu’une petite surface de la peau, elles représentent beaucoup de contact pendant la manipulation de produits phytosanitaires. Le port des gants est indispensable et doit débuter dès le commencement du chantier de préparation. Les types de gants adéquats sont en nitrile, à longues manchettes, de taille adaptée à la main et suffisamment solide. Quelques principales précautions d’usage sont le fait d’enfiler des gants sur des mains sèches et propres, le lavage des gants avant de les retirer et le renouvellement de la paire de gants à la moindre détérioration.

Se protéger les yeux des produits phytosanitaires

La protection des yeux est obligatoire durant la préparation de la bouillie. Ce type de produit concentré est susceptible d’entrer en contact avec les deux yeux et provoquer des troubles pour la santé. Une bonne protection latérale et la compatibilité avec un masque respiratoire et des lunettes de vue sont les exigences que doit fournir l’équipement. Face à ces critères, une large gamme de visières, des lunettes ou surlunettes sont disponibles sur le marché. Le port d’un masque respiratoire pendant la manipulation de produits phytosanitaires est recommandé.

Le système de protection du corps

Tout chantier d’application au champ et de pulvérisation de bouillie phytosanitaire peut engendrer et provoquer des contacts importants avec les produits. Le port des chaussures et vêtements adaptés permet d’éviter toutes sortes de contagion et contamination du corps. Pour éviter les contaminations indirectes, les équipements spécifiques sont retirés après le chantier. L’étanchéité aux produits chimiques des combinaisons est obligatoire. Ces combinaisons doivent être de niveau de protections 4 et bien adaptées à la taille des personnes qui les portent. Il est strictement conseillé de les porter durant le traitement et la préparation. Pour la protection des pieds, il vaut mieux opter pour une paire de chaussures imperméables ou des bottes en revêtement nitrile selon la saison. La blouse ou le tablier spécifique est adapté à la manipulation de produits phytosanitaires telle que la préparation de la bouillie. Mais elle ne doit pas être portée durant l’application au champ.

Une croissance saine et équilibrée : l’importance des compléments alimentaires pour veaux
Convois agricoles, mode d’emploi

Plan du site